STANDARDS OFFICIELS DES COBAYES DE RACES

 

  • ANIMAUX A EXPOSER

 

Tout animal présenté doit être assimilable à une race ou une variété existante et décrite au standard.

La création de race ou variété nouvelles seront homologuées après avis de la Commission des Standards, à condition qu’elles apportent réellement une originalité par rapport aux variétés existantes et qu’elles se reproduisent fidèlement de génération en génération (qu’elles soient « fixées »).

Pour une appréciation correcte des cobayes, il est nécessaire que les animaux aient atteint leur plein développement, en particulier chez les cobayes à poils longs pour lesquels la fourrure doit être assez développée.

 

  • IDENTIFICATION et POSE DES PASTILLES

 

Suite à la réunion de la commission des standards à Mâcon en 1998, il a été décidé que ne pourront être jugés que les cobayes identifiés officiellement.

Les pastilles ainsi que les certificats d’identification qui les accompagnent ne sont délivrés que par l’ANEC qui gère le fichier national.

Tout animal identifié d’une manière non officielle ne sera pas jugé.
 

  

  • JUGEMENT

 

Lors du jugement et en dérogation au règlement général des expositions, il est parfaitement admis qu’un représentant des éleveurs soit désigné pour donner l’ultime coup de peigne aux sujets munis de papillotes, à condition naturellement que cette personne observe la plus grande réserve vis à vis du juge.

  

  • L’ANIMAL EN EXPOSITION : CONSEILS PRATIQUES AUX ORGANISATEURS

 

Le logement : Le cobaye est craintif et casanier. Il se sent perdu dans une cage ouverte de tous côtés. Il sera donc nécessaire de lui installer une litière suffisante pour qu’il puisse s’y blottir. Ainsi dissimulé, il se tranquillise et s’adapte à ce milieu de vie provisoire.

 

La prise en main est un moment délicat. L’animal est en effet terrorisé par une main étrangère et la panique lui fait recourir à son seul moyen de défense : la fuite. Il entame donc une ronde éperdue. Aussi, faut-il l’immobiliser dès l’ouverture de la cage, quitte à saisir avec lui une poignée de paille et à le tenir sans brutalité mais fermement. On le posera sur la table en l’immobilisant des deux mains. Il faudra attendre quelques instants avant de le relâcher doucement.

 

Vérification du sexe : Elle se fait en pressant très légèrement autour de l’orifice génital. Attention à ne pas presser l’intestin ce qui peut créer des désordres digestifs chez des sujets fragiles. Attention également à ne pas laisser de poils entrer dans le fourreau des mâles (notamment chez les cobayes à poils longs). Toutefois, pour tous les sujets et à n’importe quel âge, on peut d’un seul coup d’œil distinguer les mâles des femelles (voir schéma). Cette vérification visuelle est à préférer à toute autre.

 

Races, variétés, couleurs autorisées : dénominations officielles exclusives : L’inscription sur les feuilles d’engagement doit obligatoirement suivre cette liste. Aucune appellation autre ne doit être mentionnée (sauf s’il s’agit de race en cours d’homologation ou de race étrangère accompagnée de son propre standard traduit ).
 

Catégories

Classes

Poils courts

1 - UPL (Blanc à yeux bruns ou noirs, Blanc à yeux rose ou rougeâtre, Blanc à yeux bleus, Noir, Lilas, Havane, Beige, Rouge, Fauve, Crème, Doré yeux rose)

2 - Agouti (Gris, Doré, Saumon, Argenté, Cannelle, Autre agouti) Bringés, Rouans (Rouge, bleu, tricolore, autres rouans)

3 - dessins (Himalayen noir, Himalayen havane, Hollandais toutes couleurs reconnues, Ecaille de tortue noir, havane ou lilas, Ecaille de tortue et blanc noir, havane ou lilas, Arlequin, Dalmatien toutes couleurs reconnues)

4 - Couronnés anglais non satinés (toutes couleurs reconnues) Couronnés américains non satinés (toutes couleurs reconnues)

 

Poils durs ou dressés

5 - Abyssiniens (toutes couleurs admises, même non reconnue)

6 - Rex (Teddy) à poils durs (toutes couleurs admises, même non reconnue)

7 - Rex (Teddy) à poils souples  (toutes couleurs admises, même non reconnue)

 

Poils longs

8 - Shelties et Shelties couronnés (toutes couleurs admises, même non reconnue)

9 - Péruviens (toutes couleurs admises, même non reconnue)

10 - Texels (toutes couleurs admises, même non reconnue)

 

Poils satinés

11 - Satins (toutes couleurs reconnues)

12 - Couronnés satins (toutes couleurs reconnues)

13 - Shelties et Péruviens satins (toutes couleurs admises, même non reconnue)

 

 

Toutes couleurs reconnues signifie que la couleur doit être définie dans le standard pour au moins une race ou variété de cobaye

Toutes couleurs admises même non reconnues signifie que la couleur et le dessin, même imparfaits ou inconnus par ailleurs sont admis. Lors de l’engagement, il n’est alors pas utile de préciser la couleur ou le dessin 

 

  • CONSEILS AUX JUGES

 

Il n’y a pas de masse maximum chez le cobaye mais les sujets les plus lourds ne dépassent guère 1500 à 1600 g. Il n’est pas souhaitable de favoriser les sujets trop gras qui sont souvent sensibles à des maladies dues aux surcharges pondérales (problèmes cardiaques notamment).

Par ailleurs, les masses minimum sont à respecter car un cobaye trop léger a du mal à exprimer une conformation parfaite.

Lors de l’expertise, il convient d’observer plus particulièrement les oreilles car chez ces petits animaux bagarreurs, elles sont parfois dentelées ce qui doit être pénalisé sans toutefois aller jusqu'à l’exclusion. Les causes d’exclusion pour ce motif doivent être comparables à des mutilations (oreilles fendues, nettement déchirées ou fortement dentelées suite à des morsures par exemple). Le juge reste maître de son choix.

Un petit conseil aux juges : lorsqu’il est paniqué, le cobaye urine facilement. Par ailleurs, les cobayes lors de l’expertise sont souvent appuyés par le juge sur sa blouse. Il est donc conseillé de prévoir ce type d’inconvénients en employant une blouse facilement lavable (éviter le coton et préférer les tissus plus modernes).