• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Les Races Petites races Gris Perle de Hal

Gris Perle de Hal

Envoyer Imprimer PDF

Gris Perle de Hal (avril 2019)

Gris Perle de Hal – Standard belge 2010

Pays d'origine : Belgique
Ascendance : Havane Français
Importance : peu répandue

Race intégrée dans le standard français édition 2015

Club de race national officiel : Pas de club en France

Contact : Rudy PAUWELS – Président du Club des Races Belges
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Historique et généralités.

Le gris perle de Hal a été créé à partir de 1912, par M. Auguste VERVOORT, à Hal, en Belgique (Brabant flammand).

Nous reprenons ici les propos de M. VERVOORT ;
« Le Gris Perle de Hal naquit de l’accouplement d’un mâle Havane français, venant des environs de Binche, avec cinq femelles Havane français, toutes sœurs. Dans chaque nid se trouvait un lapereau argenté : au total trois femelle et deux mâles. Ces jeunes croisés entre eux, donnèrent dans la suite du gris perle pur sans aucune exception et sans aucun retour vers le type primitif. Le jeune Gris Perle naît argenté ; il est facile à élever ; il est robuste et toujours en bon état. Les nichées sont de trois à six petits.
La robe est uniformément gris perle. Ce qui est remarquable, c’est que la jarre et la bourre sont absolument de la même teinte, alors que chez beaucoup de lapins le fond est blanc.
Dès le début on me mit en garde contre la consanguinité. Les uns me conseillaient d’introduire du Bleu de Beveren, d’autres du Bleu de Saint Nicolas. Je me disais, le Bleu de Beveren est plutôt ardoisé ; le Saint Nicolas est bleu clair ; mes lapins sont gris pâle. Je ne puis altérer leur teinte délicate en y introduisant du gris ardoise ou du bleu et après réflexion, je décidai de retravailler avec du Havane français.

Pour régénéré ces souches, M. VERVOORT se résolu donc à introduire que du Havane français. Reprenons ses explications : « J’achetais donc une femelle Havane français primée, la fit saillir par un beau mâle Gris perle et obtins, dès la première nichée, un tiers Gris perle et deux tiers Havane (porteurs de Gris perle). Dans ce tiers Gris perle, je choisis pour la saison suivante mes reproducteurs. J’avais, une première fois, régénéré.
J’ai fait depuis d’autres introductions de Havane français, sans atteindre le succès dès le premier croisement. Il faut quelquefois attendre la seconde génération avant d’obtenir le Gris perle

La race a été homologué le 05 octobre1926 par la Fédération Nationale de Belgique. Dans le standard de la Société Française de Cuniculiculture, édition 1927, le Gris Perle de Hal est présent.  Sa première apparition en France date de 1920.

Après la seconde guerre mondiale, il ne resta plus que quelques sujets. La race Gris Perle de Hal fut même déclarée éteinte après 1945.

Plus tard, devant la rareté de la race, un travail de reconstitution sur la base du Havane français, a été mené à partir de 1961 par Alphonse FOXHALLE de Xhendelesse-Herve en collaboration avec Joseph RONDAY de Verviers.
Ont également travaillé à la régénération de cette race, jusqu’au début des années 1980, Messieurs Robert AUREZ de Waterloo, Gustave CHAPELIER de Xhendelesse-Herve, KNOTT de Verviers et VANEYDEN de Bruges.

La présence du Gris Perle de Hal est relevée dans les Standards français jusqu’à l’édition de 1972. Dans la publication de 1984, la race n’est plus décrite.

Elle ne s'est jamais vraiment diffusée en dehors du territoire belge.

En italique : extraits de « Nouveau traité d’élevage » Ouvrage édité en 1928.

Caractéristiques à rechercher selon le standard belge

Poids idéal 2,000 kg à 2,500kg.
Corps : trapu et sans cou – rechercher une ligne dorsale la plus horizontale possible.
En raison de ses formes bien remplies ce lapin est gracieux et élégant.
Fourrure : de longueur assez courte avec beaucoup de sous-poil. Soyeuse, de structure fine, lustrée et lisse.
Tête : courte avec des joues pleines, chanfrein légèrement busqué.
Oreilles charnues, aux extrémités arrondies. Longueur de 8 à 10 cm.
Couleur gris perle uniforme, correspondant à un bleu clair grisâtre doux avec un reflet platiné.
Entre-couleur très légèrement plus foncée que la couleur de couverture. Sous-couleur du manteau se rapprochant de la couleur de couverture.

Gris Perle de Hal – Photo : Rudy PAUWELS

Commentaires

La pigmentation des ongles est parfois faible – punir lorsque la dépigmentation est totale.
Vu sous un certain angle, les yeux présentent un reflet rougeâtre.
L’extrémité des oreilles doit être charnue.
Pour obtenir une bonne couleur de couverture (fumée d’un cigare), il faut que l’entre-couleur soit légèrement
plus foncée que la couleur de couverture. Il peut alors exister un petit manque d’uniformité au niveau de la
couleur de couverture.
Une couleur trop claire ou trop foncée et généralement liée à une profondeur de teinte uniforme.
Pour obtenir la bonne couleur il est nécessaire qu’un léger voile brunâtre soit présent uniquement au niveau du nez.

Gris Perle de Hal – Photo - Les Amis du Petit Élevage

 

Bleu de Saint Nicolas – Beveren – Gris Perle de Hal - Photo Richard DERAVET

Présentation réalisée par Jean-Jacques MENIGOZ avec l’aide de Rudy PAUWELS et Richard DERAVET

Fil d'Ariane : Les Races Petites races Gris Perle de Hal