Feh de Marbourg

Pays d'origine: France

Ascendance: Garenne et Russe

Importance: peu répandu

Association Nationale des Eleveurs de Lapins de races feu feh et dérivées :
Monsieur MAYEUR Eddy 67 rue d'Hirson 59186 ANOR
 

Historique et généralités

F. Joppich, personnalité éminente de la cuniculture allemande écrit dans son livre "Unsere Kaninchenrassen"avoir souvent constaté lui-même, au début du siècle, la présence de lapins gris clair dans certaines portées, chez les éleveurs de lapins havane. Ceux-ci considéraient avec raison cette teinte comme fautive et éliminaient systématiquement ces sujets.

En 1912, L. Peter concierge de l' école que fréquentait le neveu de Marie Sandemann, offrit à celui-ci un jeune lapin à la teinte fautive né dans une portée de Havane. Marie Sandemann qui avait elle aussi des Havane éleva ce jeune dont la teinte lui plut particulièrement. C' était une femelle. Elle l' accoupla à l' âge adulte avec un mâle argenté. Toute la portée F1 était noire. La mère périt lorsque les jeunes étaient âgés de dix semaines. Mlle Sandemann sélectionna alors une femelle noire qu' elle fit saillir par un mâle Havane de son élevage. La descendance se composait majoritairement de lapereaux noirs et havanes. Un seul sujet avait la teinte désirée. C' était un mâle. Marie Sandemann utilisa celui-ci pour travailler en lignées consanguines et elle réussit rapidement à fixer la teinte dans sa souche.

Elle exposa ses premiers lapins "Feh" en 1915 à l' exposition du groupement à Limbach au der Lahn. Ces lapins de teinte gris bleu uni, recouverts d' un léger voile roussâtre, éveillèrent un intérêt considérable.

Très impressionné, le juge Kemp, qui avait expertisé ces lapins, s' engagea à soutenir cette nouvelle création pour la faire reconnaître par la Fédération des Eleveurs de Lapins.

En 1917, le D.L.P. et en 1924 le Reichsverband Deutscher Kaninchenzüchter reconnurent la race sous le nom de Feh de Marbourg et publia le standard fédéral.

Hollande

En 1918, un éleveur hollandais dénommé Spruya, surtout renommé jusque là pour ses pigeons, trouva dans une portée de lapins havanes, des jeunes dont la teinte n' était pas correcte. Il en informa son ami J. Van Piggelen. Celui-ci était bien introduit chez d' autres éleveurs de Havane dans la région. Les deux amis décidèrent donc d' élever et de travailler avec ces lapins et avec le concours d' autres éleveurs de la région de Gouda et d' Utrecht ils créèrent la race Gouwenaar.

Angleterre

C' est quelques années plus tard, en 1922, qu' une cunicultrice anglaise Mrs. G. Lathan, croisa des lapins Bleu de Beveren avec des Havane et obtint des lapins noirs. En travaillant avec ces lapins noirs elle découvrit dans la descendance des sujets de teinte "bleu pigeon avec un reflet rose" qui lui plaisaient beaucoup. Alors, elle les fit reproduire et les sélectionna, créant ainsi le Lapin Lilas (Lilac Rabbit).

L' introduction du Feh de Marbourg en France c' est faite dans la confusion. La race a en effet été admise dans le recueil des standards - bilingue - d' Alsace-Moselle 1927 sous la dénomination Petit Gris en français et Lapin Fée dans le texte allemand, avec dans les deux textes une description de la teinte incohérente et non conforme.

Le nom de la race fut ensuite rectifié dans l' édition de 1936, mais la description erronée de la teinte ne fut corrigée que dans le recueil des standards d' A.M. de 1958 !

A noter :

Le terme "Feh" était employé par les fourreurs allemands pour désigner la couleur et souvent la fourrure même du très prisé écureuil de Sibérie. Les cuniculteurs allemands l' ont utilisé dans les dénominations raciales des lapins à la teinte gris bleu pour valoriser leur pelage, censé imiter cette fourrure sauvage.

Jacques CZESCHAN

Bibliographie : F. Joppich - Unsere Kaninchen 1942

L. Elter Biographie des lapins Feh - Le Petit Fermier 1955

Caractéristiques essentielles à rechercher