Le lapin Rhoen

Pays d'origine: Allemagne

Ascendance: unicolore issu de Papillon Rhénan et Chinchilla

   Importance: Très peu répandue

 

 

 

Historique.

 

Comme son nom l'indique la race a vue le jour dans le massif de Rhoen, situé en Thuringe aux confins de la Hesse et de la Bavière.

Le créateur de la race est Karl Becker, un éleveur de Stadtlengsfeld, près de Bad Salzungen.

 

C'est en 1969, qu'il a commencé les croisements interraciaux, en accouplant un mâle chinchilla avec une femelle de couleur mêlée noire jaune, issue d'une nichée de Papillons Rhénans. Par la suite, il semble bien qu'il ait utilisé d'autres races notamment: l'Alaska et le Noir et Blanc.

Le Rhoen est donc une race de combinaison, dont le modèle de coloration est déterminé par le (facteur chinchilla), c ch, associé à celui du (modèle multicolore) e j. L'action du facteur chinchilla a pour effet d'inhiber (masquer) la couleur jaune (phaoemélanine) du modèle de coloration multicolore, qui est alors remplacée par une teinte blanche. Celle-ci constitue la couleur fondamentale de ce modèle de coloration et il est souhaitable qu'elle soit prédominante par rapport aux marques de couleur suie foncée qui constituent le dessin.

Le choix des géniteurs initiaux montre clairement que Karl Becker n'avait pas l'intention de créer une variété de japonais noir et blanc, mais bien une nouvelle race aussi éloignée que possible du dessin (à damier) de ce dernier. Il est donc important d'en tenir compte lors du jugement.

Les marques suie foncée doivent s'exprimer de telle sorte, sur le fond blanc de la robe, qu'ils forment un dessin comparable à celui du tronc d'un bouleau. Ce n'est certes pas facile à réaliser pour l'éleveur, et assez délicat à apprécier pour le juge, d'autant que la teinte des troncs de bouleau est, elle aussi variable. Il convient donc de faire preuve de beaucoup de doigté.

 

Ils existe des créations analogues, de ce même modèle de coloration, dans d'autres pays notamment: le Magpie en Angleterre et l'Eksterkonijn aux pays Bas, mais ce sont des variétés de Japonais noir et blanc.

 

 

Caractéristiques essentielles à rechercher :

 

Corps court , cylindrique et trapu.

Fourrure très dense.

Couleur blanche dominante

Dessin d’un tronc de bouleau, sans symétrie, constitué de tâches et de bandes de couleur gris à suie foncée. La ressemblance avec le dessin du Japonais est absolument à éviter.